Aller au contenu principal
Projet

Sexualiser la Génération Verte : Réduire les inégalités de genre et augmenter la part des femmes au profit des projets de développement au Maroc
 

Maroc
Numéro de projet
109939
Financement total
992,700.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Marwan Owaygen
État du projet
Actif
Durée
42 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Redouane Choukrallah
Morocco

Sommaire

Malgré les rôles essentiels que les femmes rurales jouent dans l’agriculture et la sécurité alimentaire, les hommes et les femmes bénéficient de niveaux différents d’accès aux ressources productives et de bénéfices découlant de ces dernières.En savoir plus

Malgré les rôles essentiels que les femmes rurales jouent dans l’agriculture et la sécurité alimentaire, les hommes et les femmes bénéficient de niveaux différents d’accès aux ressources productives et de bénéfices découlant de ces dernières. Au Maroc, par exemple, des recherches ont révélé que les projets financés dans le cadre du Plan Maroc Vert (2008–2020), qui a adopté une approche traditionnelle en matière de genre, n’ont pas bénéficié aux femmes de manière égale. La nouvelle stratégie de développement du Maroc en ce qui concerne le secteur agricole, la « Génération verte 2020–2030 », s’appuiera sur les réalisations du Plan Maroc Vert. Toutefois, l’attention limitée qu’elle porte au genre produira probablement les mêmes résultats inégaux.

L’objectif général de ce projet est de réduire les inégalités entre les sexes, qui constituent un obstacle pour les femmes cherchant à accroître leur part des bénéfices générés par la Génération Verte. Il se concentrera sur la province de Rhamna, où l’égalité des sexes constitue un défi majeur. Le projet permettra de générer des connaissances sur les causes profondes des inégalités entre les sexes; mettra à l’essai des interventions visant à réduire ces inégalités dans neuf des 28 projets soutenus par la Génération Verte dans cette province; et de formuler des recommandations fondées sur des données probantes afin de les communiquer aux décisionnaires politiques en général et à la Génération Verte en particulier. Au cours du processus, les organismes de femmes seront responsabilisés et mieux positionnés pour jouer un rôle efficace dans la sexualisation de la mise en œuvre de la Génération Verte.
Ce projet fait partie d’une cohorte de sept projets soutenus dans le cadre de l’initiative Systèmes alimentaires transformateurs du CRDI, dans les régions de l’Amérique centrale et du Sud, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Cette initiative vise à soutenir la transformation vers des systèmes alimentaires équitables, durables et diversifiés qui renforcent la résilience des communautés vulnérables aux changements climatiques, aux pandémies, ainsi qu’à d’autres pressions et chocs critiques, en comprenant les mécanismes par lesquels les groupes en quête d’équité peuvent faire avancer le processus de changement et en bénéficier, tant au niveau local qu’à grande échelle.