Aller au contenu principal
Projet

Réseau des chaires de recherche sur le déplacement forcé du CRDI : Renforcer les connaissances et le leadership dans les pays du Sud
 

Éthiopie
Liban
Mexique
Nord du Sahara
Pérou
Tanzanie
Thaïlande
Numéro de projet
109887
Financement total
904,800.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Roula El-Rifai
État du projet
Actif
Durée
60 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
James Milner
Canada

Sommaire

Bien que la majorité des personnes déplacées de force vivent dans les pays du Sud, la plupart des recherches qui influent sur les politiques et les pratiques est réalisée par des chercheurs des pays du Nord.En savoir plus

Bien que la majorité des personnes déplacées de force vivent dans les pays du Sud, la plupart des recherches qui influent sur les politiques et les pratiques est réalisée par des chercheurs des pays du Nord. En raison de cette disparité, les connaissances localisées sur les déplacements forcés sont sous-utilisées. Afin d’aider à combler cette lacune, le CRDI a annoncé le lancement de chaires de recherche sur le déplacement forcé dans des universités du monde entier afin de localiser et d’institutionnaliser la recherche sur le déplacement forcé dans les pays du Sud. Les chaires de recherche seront situées au Moyen-Orient, en Afrique de l’Est, en Asie du Sud-Est, ainsi qu’en Amérique centrale et du Sud. D’autres chaires devraient être attribuées en Afrique occidentale et en Afrique du Nord en 2022.

Les chaires de recherche mèneront des recherches sur le déplacement forcé en utilisant une approche interdisciplinaire, multisectorielle et sexotransformatrice. Elles encadreront et superviseront également les chercheurs en début de carrière. Ces chaires de recherche mèneront des actions de sensibilisation auprès des communautés concernées, en particulier des initiatives menées par des réfugiés; soutiendront l’établissement d’un programme localisé; amplifieront les voix des réfugiés et des communautés d’accueil, et plaideront auprès des acteurs politiques aux niveaux local et international pour assurer un lien fort entre la recherche et la politique.

Le projet lancera également un réseau de chaires de recherche sur le déplacement forcé du CRDI afin de relier officiellement les chaires de recherche grâce à des réunions et à des activités régulières. L’objectif est de fournir un forum pour la collaboration ainsi que l’amplification du travail de chacune des chaires et de leur incidence collective à l’échelle nationale et mondiale. Il permettra de soutenir : l’apprentissage collaboratif et entre les pairs, les échanges interrégionaux, ainsi que les recherches et les analyses collaboratives; les activités conjointes de mobilisation des connaissances sous forme de webinaires, de publications, de bulletins d’information, de médias sociaux et de présence en ligne; les activités de durabilité, de formation et de renforcement des capacités, y compris les demandes de financement supplémentaire; et l’accès aux forums mondiaux pour diffuser le travail des chaires de recherche afin de mieux influencer les politiques mondiales sur le déplacement forcé, en particulier les politiques gouvernementales et des Nations Unies.