Aller au contenu principal
Projet

Renforcer l’utilisation des données ouvertes en Afrique francophone pour améliorer l’engagement politique et citoyen et stimuler l’innovation
 

Burkina Faso
Tchad
Côte d'Ivoire
Madagascar
Mali
Tunisie
Numéro de projet
109525
Financement total
455,698.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Fernando Perini
État du projet
Actif
Durée
29 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Teg-wende Idriss Tinto
Burkina Faso

Sommaire

Malgré le potentiel positif et les progrès relatifs des données ouvertes pour le développement, il existe encore des lacunes dans la création et le partage de données de haute qualité et accessibles dans les pays en développement.En savoir plus

Malgré le potentiel positif et les progrès relatifs des données ouvertes pour le développement, il existe encore des lacunes dans la création et le partage de données de haute qualité et accessibles dans les pays en développement. Les recherches passées sur l’Afrique francophone ont mis en évidence le manque de capacité des producteurs de données, en particulier des gouvernements, à publier des données de haute qualité et à jour sur les questions d’intérêt public. De nombreux pays ne disposent toujours pas de législation fondamentale, comme des lois sur le droit à l’information, ou manquent de volonté politique pour les faire appliquer. Le partage, la puissance et la confidentialité des données suscitent également des préoccupations. En outre, dans de nombreux cas, les acteurs manquent de capacité pour comprendre le potentiel du partage des données ou les pratiques techniques de diffusion des données numériques ouvertes.

Un autre défi majeur est le manque de ressources pour combler les lacunes en matière de capacités et de compétences, car de nombreuses ressources ne sont pas disponibles en français et dans les langues locales. Ces problèmes de capacité ont un effet négatif sur la publication de données ouvertes de qualité et contribuent à un manque d’utilisation des données ouvertes. Néanmoins, lorsque des données sont disponibles, des innovations utiles apparaissent, comme la cartographie des données sur l’aide pour accroître l’efficacité de la prestation de services. En outre, des progrès notables ont été réalisés dans l’évaluation des dépenses et des résultats des prestations en matière d’éducation et de santé, dans le suivi des marchés publics afin de réduire la corruption et d’accroître l’efficacité des dépenses publiques, et dans la stimulation des innovations et de la croissance économique grâce au profil des collectivités et aux innovations numériques.

Ce projet se concentrera sur le renforcement de l’environnement pour des données ouvertes et partagées à utiliser pour le développement durable en Afrique francophone. Il soutiendra la recherche appliquée multidisciplinaire, le renforcement des capacités et les innovations pour favoriser la diffusion et l’utilisation des données par les gouvernements et les intermédiaires. Le projet se concentrera également sur la promotion de l’utilisation des données par le biais de défis et de mini-subventions et sur la mise à l’échelle des innovations passées telles que les portails sur le journalisme ouvert, les dépenses d’aide, etc.

Résultats de recherche

Voir tous les résultats de recherche Opens in new tab
Rapports
Langue:

French

Sommaire
Auteure(s) et auteur(s)
Tinto, Teg-wende Idriss
Voir tous les résultats de recherche Opens in new tab

À propos du partenariat

Partenariat(s)

Données ouvertes pour le développement

Le programme Données ouvertes pour le développement (DOD) est un réseau mondial qui a pour but de faire progresser la compréhension, l’utilisation et l’impact des données ouvertes.