Aller au contenu principal
Projet

Renforcer les connaissances et le leadership dans les pays du Sud en ce qui concerne les déplacements forcés─ regard sur l’Amérique latine
 

Pérou
Amérique du Sud
Venezuela
Numéro de projet
109828
Financement total
526,000.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Markus Gottsbacher
État du projet
Actif
Durée
48 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Luisa Feline Freier de Ferrari
Peru

Sommaire

Quelque 79,5 millions de personnes dans le monde sont déplacées de force en raison de persécutions, de conflits, de violences, de violations des droits humains, de difficultés économiques, de changements climatiques et de situations d’instabilité politique prolongées.En savoir plus

Quelque 79,5 millions de personnes dans le monde sont déplacées de force en raison de persécutions, de conflits, de violences, de violations des droits humains, de difficultés économiques, de changements climatiques et de situations d’instabilité politique prolongées. Quatre-vingt pour cent des personnes déplacées de force dans le monde sont hébergées dans des pays du Sud. Pourtant, presque toutes les recherches qui influencent les politiques et les pratiques en matière de déplacement forcé proviennent de chercheuses et chercheurs basés dans les pays du Nord. La recherche existante sur le déplacement est également restée étonnamment insensible aux questions de genre et a produit des réponses politiques médiocres pour améliorer l’égalité entre les sexes.

Ce projet vise à combler ce déficit en matière de connaissances locales, d’utilisation de données probantes et de leadership en créant une chaire de recherche en Amérique du Sud. À la suite d’un processus de sélection rigoureux, l’Universidad del Pacífico de Lima, au Pérou, a été sélectionnée pour établir une chaire de recherche qui créera une plateforme régionale durable de recherche sur les déplacements forcés en Amérique du Sud aux côtés d’acteurs clés dans le domaine des études sur les migrations : universitaires, décideurs , les agences de coopération, la société civile et les migrants. La chaire de recherche contribuera à mettre en contact des chercheurs de l’Universidad del Pacífico avec des boursiers de troisième cycle et des boursiers supérieurs de l’étranger et contribuera à la promotion et à la diffusion d’une étude coordonnée des phénomènes migratoires en Amérique du Sud. La chaire de recherche établira des partenariats nationaux et internationaux au niveau institutionnel et favorisera les occasions de croissance pour les chercheurs en début de carrière.

Ce projet fait partie d’une initiative quinquennale du CRDI sur les déplacements forcés qui finance un total de huit chaires de recherche dans des universités établies dans quatre régions différentes du monde (Moyen-Orient, Afrique de l’Est, Amériques et Asie du Sud-Est). L’objectif de l’initiative est de donner aux universités du Sud les moyens de définir des programmes de recherche locaux avec des solutions pratiques et sensibles au genre afin de promouvoir les droits sociaux, économiques et politiques des personnes déplacées de force et des communautés d’accueil dans les pays du Sud.