Aller au contenu principal
Projet

Protéger les droits des personnes LGBTQI+ dans les situations de migration et de déplacement forcé
 

Colombie
Costa Rica
Équateur
El Salvador
Guatemala
Honduras
Mexique
Pérou
Numéro de projet
110037
Financement total
950,000.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Markus Gottsbacher
État du projet
Actif
Durée
36 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
María Belén Cáceres
Ecuador

Chargé·e de projet:
Sofia Brito
Ecuador

Sommaire

La plupart des pays d’Amérique latine connaissent des taux élevés d’inégalité sociale et de pauvreté, qui se sont accrus pendant la pandémie de COVID-19. Il existe un manque généralisé d’accès aux droits fondamentaux tels que l’emploi, l’éducation, le logement et la santé.En savoir plus

La plupart des pays d’Amérique latine connaissent des taux élevés d’inégalité sociale et de pauvreté, qui se sont accrus pendant la pandémie de COVID-19. Il existe un manque généralisé d’accès aux droits fondamentaux tels que l’emploi, l’éducation, le logement et la santé. Les conditions des personnes LGBTQI+ sont encore pires que celles des personnes cisgenres et hétérosexuelles. Outre l’exclusion sociale structurelle, elles sont confrontées à la stigmatisation, à la discrimination et au rejet en raison de leur identité sexuelle. Les violations des droits de la personne sont généralisées, les personnes transgenres étant particulièrement touchées. Les homicides et les disparitions forcées de personnes LGBTQI+ sont en augmentation dans toute la région.

Ce projet permettra de rassembler des preuves de la discrimination, de l’exclusion, de la violence et du manque d’intégration et d’accès à la justice et à l’espace civique qui affectent systématiquement les migrants, les personnes déplacées et les réfugiés LGBTQI+ en Amérique latine (Colombie, Costa Rica, Équateur, Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Pérou), afin d’utiliser ces preuves pour promouvoir des politiques qui protègent leurs droits humains. La recherche sera menée conjointement par Dialogo Diverso (Équateur) et Colombia Diversa et visera à promouvoir l’intégration de ces populations dans le pays d’accueil, en mettant l’accent sur les migrants vénézuéliens LGBTQI+. Elle explorera également les expériences et les pratiques exemplaires en matière de litiges stratégiques pour renforcer les droits de ces populations et favoriser les systèmes de données et de données probantes sur les violations des droits, en mettant l’accent sur les morts violentes et les disparitions forcées. Le projet adoptera une approche régionale et soutiendra les réseaux existants dans plusieurs pays d’Amérique latine qui sont des pays d’origine/de transit et de retour des migrants/déplacés/réfugiés LGBTQI+. Le projet formulera des recommandations en matière de politique et de pratique et encouragera leur mise en œuvre auprès des organisations publiques, privées, multilatérales, universitaires, médiatiques et de la société civile concernées.