Aller au contenu principal
Projet

Ouvrir les voies de la justice pour les personnes marginalisées en Afrique de l’Ouest
 

Sud du Sahara
Numéro de projet
110086
Financement total
604,600.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Mylène Bordeleau
État du projet
Actif
Durée
24 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Stefano Fabeni
United States

Sommaire

Les personnes marginalisées sont confrontées à certaines des formes les plus dures d’exclusion et de discrimination en Afrique, allant de l’impossibilité d’accéder à des services de base comme le logement et les soins de santé, à la violence fondée sur leur orientation sexuelle, leur identité ouEn savoir plus

Les personnes marginalisées sont confrontées à certaines des formes les plus dures d’exclusion et de discrimination en Afrique, allant de l’impossibilité d’accéder à des services de base comme le logement et les soins de santé, à la violence fondée sur leur orientation sexuelle, leur identité ou expression de genre et/ou leurs caractéristiques sexuelles, qu’elles soient réelles ou perçues comme telles. Dans de nombreux pays, les personnes marginalisées sont soumises à l’application trop zélée de ces lois et une augmentation des interdictions, des arrestations et des détentions arbitraires. Ces personnes se heurtent à des obstacles supplémentaires pour accéder à la justice, de nombreux avocats refusant de défendre leurs dossiers, ce qui reflète l’intolérance générale dans la société. 

En réponse à ces défis, Synergía – Initiatives for Human Rights a expérimenté au cours des dix dernières années un programme parajuridique en Afrique de l’Ouest afin d'aider les personnes marginalisées à faire face aux violations des droits de l'homme. Ce projet examinera les expériences du soutien parajuridique et les nouveaux efforts pour les reproduire à trois niveaux : les conditions qui permettent, ou limitent, la disposition sûre de services parajuridiques dans des contextes où les systèmes judiciaires sont source d'injustice pour les personnes marginalisées ; les impacts des parajuristes sur les expériences vécues par les personnes marginalisées, comme leur capacité à signaler les abus et à demander justice, ou sur la réduction des violations des droits et de l'impunité pour eux ; et comment construire un engagement constructif avec les décideurs politiques afin d'améliorer les projets pour les personnes marginalisées. Les résultats devraient contribuer à améliorer les efforts de promotion des droits de l'homme en Afrique de l'Ouest, à identifier des recommandations pour reproduire des programmes parajuridiques similaires et à ouvrir des espaces d'engagement politique pour combler les lacunes, en particulier dans le système judiciaire, qui contribuent aux violations des droits des personnes marginalisées. Ce projet fait partie d'une cohorte mondiale de projets sur le thème "Combler le fossé de la justice - Un programme de recherche et d'apprentissage sur l'autonomisation juridique".