Aller au contenu principal
Projet

Mise en place d’une plateforme régionale pour la préparation aux épidémies et aux pandémies fondée sur des données probantes au MOAN
 

Moyen-Orient
Nord du Sahara
Numéro de projet
109901
Financement total
1,009,800.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Qamar Mahmood
État du projet
Actif
Durée
42 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Dr Shadi Saleh
Lebanon

Sommaire

Les épidémies mondiales ont été fortement influencées par plusieurs facteurs, notamment les changements climatiques, l’urbanisation, la mondialisation, la surpopulation et l’évolution des interfaces homme-animal. Ces phénomènes ont un large éventail d’impacts sur les humains.En savoir plus

Les épidémies mondiales ont été fortement influencées par plusieurs facteurs, notamment les changements climatiques, l’urbanisation, la mondialisation, la surpopulation et l’évolution des interfaces homme-animal. Ces phénomènes ont un large éventail d’impacts sur les humains. Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MOAN) ont connu des épidémies dans un passé récent, comme l’épidémie de grippe A (H1N1) en 2009, le MERS-CoV en 2012, une épidémie de choléra dévastatrice au Yémen depuis 2016 et, plus récemment, la pandémie de COVID-19. Alors que la plupart des pays de la région disposent d’une capacité nationale d’investigation et de réaction rapide aux menaces pour la santé publique, la COVID-19 a mis en évidence des systèmes de santé fragmentés, faibles et dotés de ressources insuffisantes. Ces vulnérabilités touchent tous les aspects des systèmes de santé, y compris, mais sans s’y limiter, les chaînes d’approvisionnement, les médicaments essentiels, la capacité des laboratoires, un personnel de santé formé et l’infrastructure numérique, ce qui affecte systématiquement de manière disproportionnée les groupes les plus défavorisés.

Afin de contribuer à une meilleure préparation et réponse aux pandémies dans la région, ce projet établira un programme interdisciplinaire et intersectoriel pour générer et promouvoir des preuves spécifiques à la région et leur application. Les domaines d’action prioritaires comprennent le soutien à des systèmes d’information fiables, le renforcement des capacités du personnel de santé, la mise en place et l’entretien de collaborations et de mécanismes de gouvernance réactifs, ainsi que la lutte systématique contre les inégalités entre les sexes et les autres formes d’exclusion. Les résultats escomptés sont les suivants : amélioration des politiques de santé fondées sur des données probantes et de la prise de décision en matière de préparation et de réponse aux épidémies et aux pandémies; renforcement des capacités du personnel; renforcement de l’analyse et de l’intégration de l’égalité des sexes et de l’inclusion dans les mécanismes de gouvernance, les politiques et les pratiques; création d’un portail régional de données pour soutenir la préparation et la réponse aux pandémies fondées sur des données probantes et réduire la désinformation.