Aller au contenu principal
Projet

Mettre en place d’actions en vue d’un ensemble de politiques alimentaires à double usage pour assurer une alimentation plus saine au Ghana
 

Ghana
Numéro de projet
109864
Financement total
1,227,600.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Greg Hallen
État du projet
Actif
Durée
36 mois

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Amos Laar
Ghana

Sommaire

D’ici à 2030, les maladies non transmissibles devraient devenir la principale cause de décès en Afrique, dans un contexte de maladies infectieuses, de dénutrition et de carences en micronutriments.En savoir plus

D’ici à 2030, les maladies non transmissibles devraient devenir la principale cause de décès en Afrique, dans un contexte de maladies infectieuses, de dénutrition et de carences en micronutriments. Les environnements alimentaires malsains entravent les progrès réalisés pour vaincre la double charge de la malnutrition. Il existe de plus en plus de données probantes et de reconnaissance de l’efficacité d’un ensemble de politiques qui modifient l’environnement alimentaire des consommateurs et permettent des régimes alimentaires davantage nutritifs. Les experts en systèmes alimentaires et en santé publique, y compris l’Organisation mondiale de la Santé, les qualifient de « meilleurs achats » en raison de leur rentabilité et de leur faisabilité pour lutter contre la double charge de la malnutrition dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Ces politiques visent à soutenir une information claire et véridique pour tous les consommateurs, la disponibilité d’aliments plus sains dans les institutions et les marchés publics, et l’ajustement du prix relatif des aliments pour promouvoir équitablement la santé et la valeur économique. Au niveau mondial, un nombre croissant de pays mettent en œuvre ces politiques, mais peu d’entre eux l’ont fait jusqu’à présent en Afrique. Une analyse récente des systèmes alimentaires et des dialogues entre les acteurs de haut niveau du gouvernement et d’autres parties prenantes des systèmes alimentaires au Ghana ont conduit à un consensus sur l’action politique. Lors du récent sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, le président ghanéen a pris l’un des engagements les plus audacieux en faveur du changement des systèmes alimentaires.

Ce projet répondra à cette volonté d’action en rassemblant des données probantes et en mobilisant des actions multipartites en vue de la mise en place d’un ensemble de politiques pour des environnements alimentaires de consommation plus sains et plus équitables qui réduisent la double charge de la malnutrition. Une coalition d’agences gouvernementales, d’universités et d’organisations de la société civile collaborera pour rassembler des données probantes, des outils, des voies d’action et des évaluations tenant compte d’une dimension sexospécifique, afin de permettre la réalisation des engagements politiques et le changement des systèmes alimentaires.

Ce projet sera financé par l’initiative Catalyser le changement pour des systèmes alimentaires sains et durables, un partenariat de cofinancement entre le CRDI et la Fondation Rockefeller.

À propos du partenariat

Partenariat(s)

Catalyser le changement pour des systèmes alimentaires sains et durables (CCHeFS)

Le CCHeFS est un partenariat qui vise à soutenir des systèmes alimentaires plus sains et plus durables en Afrique.