Aller au contenu principal
Projet

Mécanisme de bons d’impact recherche-développement – Phase 2
 

Sénégal
Sud du Sahara
Numéro de projet
110200
Financement total
1,250,000.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Matthew Wallace
État du projet
Actif
Durée
60 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Ndeye Madjiguene Sock
Senegal

Chargé·e de projet:
Robert Beyer
Kenya

Sommaire

Les entreprises en phase de démarrage dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire (PFR-PRI) sous-investissent dans la recherche-développement (R-D), manquent de capacités internes en matière de R-D et ont des interactions limitées avec les organisations publiques de recherche (OPR),En savoir plus

Les entreprises en phase de démarrage dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire (PFR-PRI) sous-investissent dans la recherche-développement (R-D), manquent de capacités internes en matière de R-D et ont des interactions limitées avec les organisations publiques de recherche (OPR), ce qui limite leur croissance et leur potentiel d’innovation. Ce projet vise à encourager la collaboration en matière de R-D afin d’améliorer les produits et les services que ces compagnies cherchent à proposer aux marchés et aux populations mal desservis dans les milieux à faibles revenus, ou à les aider à anticiper ou à surmonter les obstacles techniques et opérationnels.

Afin d’encourager les activités de R-D menées par les entreprises, ce projet fournit des subventions de contrepartie aux entreprises en phase de démarrage afin qu’elles collaborent avec les OPR qui possèdent les personnes talentueuses, les connaissances et l’infrastructure nécessaires afin de soutenir l’innovation dans le secteur privé. Le projet travaillera avec deux responsables des investissements de répercussions qui soutiendront des entreprises en phase de démarrage en Afrique de l’Ouest et en Afrique de l’Est, respectivement. Chaque investisseur mettra en place un mécanisme de bons d’impact recherche-développement qui financera des collaborations en matière de R-D réactives et limitées dans le temps entre les entreprises de son portefeuille et les OPR.

Les collaborations en matière de R-D financées par le mécanisme visent à venir compléter le soutien financier et opérationnel que ces responsables des investissements apportent aux entreprises de leur portefeuille pour qu’elles aient des répercussions sociales et économiques. Pour les chercheures et chercheurs, ainsi que les étudiantes les étudiants diplômés, les projets de recherche et de développement expérimental axés sur la demande leur donneront l’occasion d’appliquer leurs compétences, de développer de nouveaux réseaux et de déterminer de nouvelles orientations de recherche.