Aller au contenu principal
Projet

Les bactériocines: une alternative prometteuse pour le remplacement des antibiotiques en production avicole
 

Tunisie
Numéro de projet
109048
Financement total
2,015,956.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Illiassou Hamidou Soumana
État du projet
Actif
Date de fin
Durée
33 mois

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Ismail Fliss
Canada

Chargé·e de projet:
Karim Ben Slama
Tunisia

Chargé·e de projet:
Sylvie Rebuffat
France

Sommaire

Les bactériocines sont des peptides naturellement produits par plusieurs souches bactériennes et sont dotées d'une activité antimicrobienne dirigée contre des bactéries phytogénétiquement proches de la souche productrice.En savoir plus

Les bactériocines sont des peptides naturellement produits par plusieurs souches bactériennes et sont dotées d'une activité antimicrobienne dirigée contre des bactéries phytogénétiquement proches de la souche productrice. L'activité inhibitrice des bactériocines a été largement démontrée dans plusieurs modèles alimentaires tels que les produits laitiers, carnés et végétaux. Récemment, les bactériocines sont de plus en plus évoquées comme une des alternatives des plus prometteuses aux antibiotiques pour la lutte contre les germes multirésistants en production animale. Cependant et malgré l'abondante littérature concernant les bactériocines, les données scientifiques relatives à l’innocuité de ces molécules pour l’humain et l’animal demeurent très rares.

Dans le cadre de cette programmation de recherche, l’équipe adoptera une approche pluridisciplinaire combinant des analyses in vitro, des essais in vivo, de la microbiologie, de la génomique, de la protéomique fonctionnelle et de la métabolimique pour étudier le potentiel de certaines bactériocines comme alternative thérapeutique et prophylactique aux antibiotiques en production avicole. Ce projet permettra d’amener des preuves scientifiques rigoureuses et des données quant au potentiel d’utilisation des bactériocines en remplacement aux antibiotiques dans les exploitations avicoles contre Salmonella et E. coli dans les pays en développement où le recours aux antibiotiques est encore très répandu. Ainsi, les bactériocines peuvent être utilisées non seulement pour mieux contrôler certaines infections entériques répandues mais aussi pour améliorer les performances zootechniques des exploitations et leur rentabilité tout en réduisant le phénomène de résistance aux antibiotiques.

InnoVet-AMR est un partenariat quadriennal d’une valeur de 27,9 millions CAD entre le CRDI et le Global AMR Innovation Fund du gouvernement du Royaume-Uni, qui fait partie du Department of Health and Social Care (DHSC). InnoVet-AMR vise à réduire les risques émergents que pose la résistance aux antimicrobiens chez les animaux pour la santé mondiale et la sécurité alimentaire.

À propos du partenariat

Partenariat(s)

InnoVet-AMR : Solutions vétérinaires innovatrices pour la résistance aux antimicrobiens

InnoVet-AMR vise à faire face à la nouvelle menace mondiale de la résistance aux antimicrobiens en réduisant l’utilisation abusive des antimicrobiens dans la production animale dans les pays du Sud