Aller au contenu principal
Projet

Des incitatifs au rendement pour les travailleurs en santé du Soudan du Sud (ISMEA)
 

Soudan du Sud
Numéro de projet
108033
Financement total
997,962.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Qamar Mahmood
État du projet
Terminé
Date de fin
Durée
54 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Jenipher TMusoke
Netherlands

Chargé·e de projet:
Kevin McKague
Canada

Sommaire

Le Soudan du Sud affiche quelques-uns des pires indicateurs de santé du monde. Ce projet vise à aborder le problème en améliorant la motivation et le rendement des travailleurs en santé communautaire. En revanche, cela devrait améliorer l'état de santé des mères et des enfants.
En savoir plus

Le Soudan du Sud affiche quelques-uns des pires indicateurs de santé du monde. Ce projet vise à aborder le problème en améliorant la motivation et le rendement des travailleurs en santé communautaire. En revanche, cela devrait améliorer l'état de santé des mères et des enfants.

Accès aux soins de santé au Soudan du Sud
Pour cinquante-cinq pour cent des Soudanais du Sud, les cliniques de santé sont situées à une distance trop grande pour la franchir à pied. Pauvreté, infrastructure limitée, manque de renseignements en matière de santé, grave pénurie de personnel de santé et absence de normes de pratique à jour compromettent sérieusement les services de soins de santé.

Le ministère de la Santé et BRAC (une organisation non gouvernementale du Soudan du Sud) ont recours à des travailleurs en santé communautaire pour combler les lacunes et étendre les interventions en santé existantes jusque dans les communautés non desservies. Il faut améliorer le rendement des 3 000 travailleurs en santé communautaire du pays et soutenir leurs services au moyen d'approches qui donnent des résultats.

Réduire les décès, améliorer la santé
Ce projet permettra de recueillir de l'information sur des méthodes durables d'assurer la prestation de services de soins de santé primaires communautaires en situation d'urgence. L'équipe de projet examinera les incitatifs non financiers susceptibles d'améliorer le rendement des travailleurs en santé communautaire.

La première étape de l'étude comprend notamment l'analyse d'une évaluation qualitative des programmes existants de travailleurs en santé communautaire au Soudan du Sud et dans d'autres pays bénéficiant de l'aide de BRAC (Ouganda, Sierra Leone et Libéria). Pendant la deuxième étape, un essai clinique randomisé évaluera dans quelle mesure les incitatifs non financiers sont assez efficaces pour assurer le soutien continu des travailleurs en santé communautaire au Soudan du Sud.

Les conclusions de ce projet permettront de combler des lacunes dans les connaissances au sujet de mesures rentables, comme les incitatifs non financiers, en vue d'améliorer l'accès aux soins de santé pour les mères et les enfants vivant dans des contextes où les conflits font rage. Les résultats serviront à orienter, à consolider et à diffuser à grande échelle les activités du programme des travailleurs en santé communautaire réalisées par BRAC et par le ministère de la Santé au Soudan du Sud. L'équipe de recherche communiquera les résultats de ses travaux dans des publications scientifiques et dans des exposés.

Partenaires du projet
Ce projet s'inscrit dans le programme Innovation pour la santé des mères et des enfants d'Afrique. Le programme est une initiative de 36 millions de dollars sur sept ans, financée par Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (le MAECD), le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) du Canada et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Résultats de recherche

Voir tous les résultats de recherche Opens in new tab
Article
Langue:

Anglais

Sommaire

The research aimed to explore how income-generating activities and interventions can be used to support primary health care for South Sudanese refugees in Kiryandongo District, Uganda. Conflict in South Sudan has displaced 23 million people. 789,000 have taken refuge in Uganda, where they are allowed to work, own property and start businesses. Refugees have identified livelihoods and health care as key priorities to wellbeing. Village Health Teams (VHT) comprised of trained Community Health Workers could make the greatest contribution to both these priorities. The article provides detailed information regarding the study, its findings and recommendations.

Auteure(s) et auteur(s)
Ataria, Dominic Odwa
Training Materials
Langue:

Anglais

Sommaire

Evidence shows that improving gender equality contributes to the achievement of health outcomes, including maternal and child health (MCH). This toolkit guides users to design gender responsive strategies by identifying and responding to key gender-based constraints that limit the effectiveness of Community Health Workers (CHW), particularly female CHWs and their patients. The material is organized around four interrelated themes: Equitable policies and systems; Gender responsive training, support and incentives; Appropriate partner engagement; Gender responsive design and marketing of MCH products and services.

Auteure(s) et auteur(s)
Harrison, Sarah
Article
Langue:

Anglais

Sommaire

The limited network of tuberculosis (TB) facilities for case detection, lack of community distribution of TB drugs, and lack of food at hospitals when patients were admitted for treatment, are key barriers to TB service delivery. This article is part of a larger project “Health Workers' Incentives in South Sudan (IMCHA).“ The study found that there are knowledge, attitude and practice (KAP) barriers in the lack of understanding and accommodation of Dinka traditions, worldview, and traditional treatments. Recommendations include incorporation of Dinka people’s worldview into TB awareness, testing, and treatment to reduce the stigma and lack of disclosure of the disease.

Auteure(s) et auteur(s)
Tariquzzaman, Sheikh
Paper
Langue:

Anglais

Sommaire

BRAC (Building Resources Across Communities) studied attitudes and practices relating to adolescent sexual reproductive health and related topics. This paper reports the findings from this qualitative study. South Sudan has one of the world’s youngest populations with 72 percent below 30 years of age; 26 percent of adolescent girls (15 to 19 years) are mothers. One participant stated, “If a girl does not get pregnant at early age, people think she is barren.” When asked how many children a woman should have, a majority of participants said that a woman should give birth to eight to twelve children and, therefore, should start giving birth early. The article starts on page 56.

Auteure(s) et auteur(s)
Chowdhury, Reajul
Article
Langue:

Anglais

Sommaire

The article focuses on reducing COVID-19 numbers within the refugee populations of Uganda. A system that is understaffed and under-resourced to begin with, such as in refugee settlements, is not well-positioned to meet the challenge of a highly infectious disease. Of the more than 800,000 South Sudanese refugees in Uganda a reported 13,500 of them arrived between January 1 and March 24 2020. Due to the pandemic, on March 25 the government made the decision to close its borders to new refugees. With the border officially closed, individuals still covertly entering Uganda are likely to forgo the UNHCR’s disease monitoring efforts.

Auteure(s) et auteur(s)
McKague, Kevin
Voir tous les résultats de recherche Opens in new tab