Aller au contenu principal
Projet

Comprendre la gouvernance des déplacements induits par les risques climatiques en Afrique australe : trois études de cas
 

Malawi
Zambie
Zimbabwe
Numéro de projet
110246
Financement total
701,400.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Martha Mutisi
État du projet
Actif
Durée
36 mois

Programmes et partenariats

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Farai Mutondoro
Zimbabwe

Sommaire

La région de l’Afrique australe est touchée par la fréquence croissante des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les sécheresses prolongées, les vagues de chaleur, les inondations, les cyclones tropicaux et l’élévation du niveau de la mer, qui entraînent non seulement des pertes en viesEn savoir plus

La région de l’Afrique australe est touchée par la fréquence croissante des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les sécheresses prolongées, les vagues de chaleur, les inondations, les cyclones tropicaux et l’élévation du niveau de la mer, qui entraînent non seulement des pertes en vies humaines et des dégâts matériels, mais contribuent également aux déplacements des populations. Malgré la reconnaissance des répercussions des changements climatiques dans la région, la gestion des déplacements reste un défi à l’échelle communautaire, nationale et régionale. Les interventions juridiques, politiques et institutionnelles face aux déplacements induits par les changements climatiques en sont encore au stade de la formation. En outre, les politiques relatives à la relocalisation, aux déplacements et à la migration planifiés ne tiennent souvent pas suffisamment compte de la dimension de genre.

Ce projet vise à établir et à documenter les cadres de gouvernance nationaux et régionaux pour les déplacements induits par la crise climatique, ainsi qu’à analyser leurs répercussions sur les communautés locales visées. Les études de cas se concentreront sur le Malawi, la Zambie et le Zimbabwe, où les sécheresses et les inondations fréquentes ont commencé à exacerber l’exode rural, les ménages cherchant d’autres moyens de subsistance. L’analyse sera basée sur une approche qui explique comment les formes d’exclusion croisées, comme le genre, la classe, l’âge, l’ethnicité et la race, façonnent également la gouvernance des déplacements induits par le climat.

La nature comparative de l’étude permet des expériences d’apprentissage transnationales, façonnant les pratiques exemplaires et stratégies que d’autres pays peuvent adopter. Les résultats finaux comprennent des connaissances et des produits politiques qui seront utilisés pour développer des programmes de formation, de plaidoyer et de sensibilisation destinés aux décisionnaires politiques nationaux et régionaux, aux leaders communautaires et aux organisations de la société civile.