Aller au contenu principal
Projet

Autonomisation des femmes par la fourniture de services de garde d’enfants de qualité
 

Kenya
Numéro de projet
109640
Financement total
684,000.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Paul Okwi
État du projet
Actif
Durée
30 mois

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Patricia Kitsao-Wekulo
Kenya

Sommaire

La participation des femmes au marché du travail aide grandement à renforcer l’égalité des genres et l’autonomisation économique. L’un des principaux défis pour les femmes au Kenya, comme dans de nombreux pays à faible et moyen revenu, est l’insuffisance de l’aide à la garde des enfants.En savoir plus

La participation des femmes au marché du travail aide grandement à renforcer l’égalité des genres et l’autonomisation économique. L’un des principaux défis pour les femmes au Kenya, comme dans de nombreux pays à faible et moyen revenu, est l’insuffisance de l’aide à la garde des enfants. Les femmes consacrent trois fois plus de temps que les hommes au travail de soins domestique non rémunéré, ce qui contribue encore à l’inégalité des salaires et à la baisse de la productivité. Le manque de soutien à la garde d’enfants creuse encore le désavantage des femmes et les expose davantage aux vulnérabilités économiques. La COVID-19 a aggravé cette situation. Il importe de trouver des solutions innovantes à cet obstacle pour atteindre nombre des objectifs de développement durable.

S’il est de plus en plus évident que des services de garde d’enfants abordables favorisent l’accès des mères pauvres à un emploi rémunéré, on en sait peu sur les modèles efficaces et modulables dans les contextes de faibles revenus. Ce projet sera mené dans le comté de Nakuru au Kenya et évaluera le potentiel d’un modèle de développement de la petite enfance « en étoile » comme modèle modulable visant à améliorer les débouchés économiques des femmes dans les communautés à faible revenu. Il établira un centre et 20 rayons, avec une plateforme de connaissances intégrée pour générer des informations sur l’efficacité et le potentiel de mise à l’échelle des programmes. Il engagera activement les principales parties prenantes, tant au niveau des comtés qu’au niveau national, tout au long du cycle du projet, afin de s’assurer que les résultats de la recherche éclairent les politiques gouvernementales pour relancer au mieux l’économie après la COVID-19, tout en tenant compte des intérêts des femmes.

Ce projet bénéficie du soutien de l’initiative Croissance de l’économie et débouchés économiques des femmes (CEDEF) en Afrique de l’Est, financée conjointement par la Fondation Bill et Melinda Gates, la Fondation William et Flora Hewlett et le CRDI. Le programme CEDEF – Afrique de l’Est cherche à générer un changement transformateur pour faire progresser l’égalité des genres dans le monde du travail.

À propos du partenariat

Partenariat(s)

Croissance de l’économie et débouchés économiques des femmes – Afrique de l’Est

Croissance de l’économie et débouchés économiques des femmes (CEDEF) – Afrique de l’Est stimule un changement transformateur pour faire progresser l’égalité des sexes dans le monde du travail, notamment en mettant l’accent sur la ségrégation des sexes, les soins non rémunérés et le pouvoir d’agir collectif des femmes.