Aller au contenu principal
Projet

Adoption à grande échelle des données ouvertes pour le développement en Amérique latine
 

Amérique du Sud
Numéro de projet
108490
Financement total
866,600.00 $ CA
Administrateur·trice du CRDI
Ben Petrazzini
État du projet
Terminé
Date de fin
Durée
24 mois

Programmes et partenariats

Économies en réseaux

Organisation(s) principale(s)

Chargé·e de projet:
Lucia Abelenda
Panama

Chargé·e de projet:
María Fernanda Trigo
United States

Sommaire

L’Amérique latine est la région la plus inégalitaire du monde et elle est confrontée à des défis complexes en matière de développement.En savoir plus

L’Amérique latine est la région la plus inégalitaire du monde et elle est confrontée à des défis complexes en matière de développement. Un de ces défis est le nombre sans précédent de scandales de corruption dans la région, qui démontre le besoin d’élaborer de nouvelles approches pour favoriser la responsabilisation, la transparence et la bonne gouvernance. Le manque d’accès par de nombreuses personnes aux services publics, dont plusieurs sont inefficaces, confirme le besoin pressant de faire preuve d’innovation quant à la façon dont les services sont conçus et fournis. La croissance de la population urbaine dans les pays de l’Amérique latine et des Caraïbes soulève à la fois des occasions et des défis pour favoriser des villes plus résilientes. Finalement, l’inclusion et l’autonomisation des femmes dans les sphères économiques, sociales et politiques demeurent un problème de longue date pour les Latino­Américains.

L’activité antérieure du CRDI par rapport aux données ouvertes dans la région démontre le rôle important des preuves en ce qui a trait à ces efforts. Compte tenu d’un écosystème de données ouvertes de plus en plus dynamique à l’échelle de la région, cette nouvelle phase de la recherche, l’Initiative de données ouvertes d’Amérique latine, explorera l’adoption à grande échelle du domaine des données ouvertes d’une manière inclusive et durable en vue de réduire la corruption, d’améliorer la prestation de services de santé, d’accroître la résilience des villes, et de réduire la violence faite aux femmes. Le projet, réalisé en collaboration avec le Secrétariat général de l’Organisation des États américains, offrira du soutien aux gouvernements pour la mise en oeuvre d’un programme régional visant l’adoption plus généralisée des principes liés aux données ouvertes.

L’initiative aidera au moins trois pays, en plus de concevoir et de mettre en oeuvre un programme d’études sur l’analyse et la visualisation des données qui sera utilisé par un minimum de dix universités dans la région. Elle fera l’essai de normes de données appropriées, de lignes directrices, d’applications axées sur les solutions et d’une capacité du côté de la demande qui contribueront à l’adoption à grande échelle des solutions de données ouvertes. L’initiative appuiera les chefs sur les données ouvertes, particulièrement les femmes, au sein du gouvernement, des organisations de la société civile, et du secteur privé afin d’exploiter les initiatives de données ouvertes qui surmontent les difficultés de développement.