Aller au contenu principal

Afrique centrale et de l’Ouest

Depuis plus de 50 ans, le CRDI joue un rôle crucial en facilitant la recherche, l'innovation, la collaboration et le partage des connaissances entre les parties prenantes de la région, permettant ainsi des avancées pertinentes dans divers domaines.

Conformément aux priorités du CRDI énoncées dans la Stratégie 2030 concernant la recherche de haute qualité et l'obtention de répercussions plus importantes à plus grande échelle, le Bureau régional de l'Afrique centrale et de l'Ouest (BRACO) contribue à la réalisation de l'Agenda 2063 de l'Union africaine et des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies qui servent respectivement de plan directeur global continental et mondial pour un développement inclusif et durable.

Cibles de recherche

Le CRDI participe à un large éventail de projets et d'initiatives dans des domaines essentiels tels que le renforcement des systèmes de santé, la promotion d'économies durables, le soutien à la bonne gouvernance et à des systèmes judiciaires inclusifs, l'amélioration de la productivité agricole durable pour la sécurité alimentaire, et la lutte contre les inégalités et les changements climatiques. Nos principaux programmes dans la région se concentrent sur l'éducation au moyen du Programme Partage de connaissances et d'innovations (KIX) et de l'Initiative des conseils subventionnaires de la recherche scientifique (ICSRS). Nos recherches visent également à promouvoir activement la participation des femmes dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STIM), de l'intelligence artificielle (IA), ainsi qu'à traiter des questions de santé essentielles telles que la santé des mères et des enfants, la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes et des jeunes filles, et les programmes de préparation aux pandémies.

Benin

Burkina Faso

Cameroon

Central African Republic

Chad

Ivory Coast

Democratic Republic of the Congo

Equatorial Guinea

Gabon

Gambia

Ghana

Guinea

Guinea-Bissau

Liberia

Mali

Mauritania

Niger

Nigeria

Senegal

Sierra Leone

Togo

Country Profile

Nous soutenons les chercheurs du Bénin depuis 1985. Les avancées positives comprennent la création de comités d’alerte rapide qui informent les agriculteurs des menaces climatiques dans leurs communautés. Les chercheurs ont également formé de plus en plus d’agriculteurs aux pratiques agricoles viables et ont donné aux décideurs du pays des outils pour élaborer des politiques pour lutter contre la pauvreté. 

Accès aux soins de santé

Pour encourager un meilleur accès aux services de santé, les recherches financées par le CRDI au Bénin ont contribué à l’« Initiative de Bamako ». Cette initiative, à laquelle ont adhéré plusieurs dirigeants africains, a facilité l’accès aux soins de santé et aux médicaments essentiels en Afrique. Les chercheurs ont démontré que l’achat en gros de médicaments génériques diminue considérablement les coûts des traitements. 

Cultures viables à la campagne et en ville

Le financement que nous avons accordé à la recherche en agriculture au Bénin a contribué à améliorer les petites exploitations agricoles. Le Centre Songhaï, par exemple, forme les agriculteurs béninois afin qu’ils luttent contre la dégradation environnementale et adoptent des modes d’exploitation viables et lucratifs. Grâce à notre soutien, un réseau de télécentres a été établi dans trois petites villes du pays. Ces centres fournissent aux agriculteurs en milieu rural une formation à distance sur les techniques agricoles et l’entrepreneuriat. 

Un projet du CRDI, à Houéyiho, au coeur de Cotonou, la capitale économique, a permis d’évaluer et de contrer les risques pour la santé liés à la culture maraîchère. Des mesures simples, comme la construction de latrines, ont été adoptées pour prévenir avec succès la transmission de maladies parasitaires et infectieuses et ainsi améliorer la santé des maraîchers et de leurs familles. 

Total IDRC Support

Depuis 1985, le CRDI a financé 116 activités d’une valeur de 30,4 millions $ CA

Bénin femme portant de l'eau sur la tête.
Banque mondiale / A.Hoel

Grâce à l’appui du CRDI :

  • une production alimentaire durable a été créée dans la région du Sahel;
  • les effets négatifs des changements climatiques sur la sécurité alimentaire et la pauvreté en milieu rural ont été réduits;
  • la pollution atmosphérique urbaine à l’origine de plus de 36 millions de décès par an dans le monde entier a été réduite;
  • de grandes capacités de recherche ont été établies à l’Institut de recherche empirique en économie politique du Bénin;
  • des initiatives d’écosanté en Afrique orientale et australe ont permis d’étudier les répercussions de la transformation des écosystèmes terrestres sur la santé humaine.

Country Profile

Depuis 1973, nous finançons la recherche au BurkinaFaso, l’un des quelques pays de l’Afrique de l’Ouest ayant un centre de coordination national pour la recherche. L’appui du CRDI a permis à ce centre de créer un forum biennal qui constitue un cadre de discussion entre les décideurs politiques, les scientifiques et le public sur les résultats de la recherche et de l’innovation.

Nous avons également permis aux chercheurs de créer une base de données sur le système de justice en ligne, de façon à permettre aux dirigeants de réorienter la politique de santé. Cette base de données permet aux personnes pauvres d’accéder à des services dans les hôpitaux régionaux.

Sources d’aliments, sources de revenus

Nos contributions ont permis l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations rurales en finançant des travaux sur les fruits sauvages. Elles ont également permis d’améliorer les techniques de cueillette, de transformation et de commercialisation, ainsi que les renseignements sur la valeur nutritive des fruits sauvages. Ces recherches ont également permis de mettre sur le marché des produits prisés par les citadins, tout en préservant la biodiversité des vergers naturels.

En collaboration avec les experts canadiens, les chercheurs ont mis au point une presse pour extraire plus efficacement le beurre des noix de karité. Ceci a permis à des centaines de villageoises et à de nombreuses unités artisanales ou  semi -industrielles de produire et de vendre une gamme variée de produits alimentaires et cosmétiques et en exporter vers les pays développés.

Des données probantes pour favoriser l’autonomie

Les chercheurs financés par le CRDI ont conçu un système de collecte et de suivi des données pour comprendre précisément la pauvreté. Ces renseignements aident les communautés à traiter leurs problèmes les plus urgents. Dans le petit village de Yako par exemple, plus de gens mangent désormais à leur faim et plus d’enfants vont à l’école. On a également aménagé un jardin potager communautaire, installé des pompes à eau à énergie solaire et bâti des habitations plus solides.

Total IDRC Support

Depuis 1973, le CRDI a financé 191 activités d’une valeur de 47 millions $ CA

Des enfants du Burkina Faso lèvent la main en classe.
DFID / J.Lea

Grâce à l’appui du CRDI :

  • les résultats de recherche et les innovations actuels sont validés et promus;
  • la recherche et la promotion de la révolution verte en Afrique sont renforcées;
  • un programme de niveau maîtrise en systèmes de santé et analyse des politiques est instauré;
  • la sécurité alimentaire dans le contexte des changements climatiques est améliorée par des mesures incitatives pour les agriculteurs et les chercheurs.

 

Country Profile

L’appui qu’a apporté le CRDI à la recherche au Ghana a contribué à l’établissement de liens solides entre cette démocratie stable et le Canada. Par exemple, un programme novateur pour l’initiative « Next Einstein » de l’Institut africain des sciences mathématiques offre une formation poussée en mathématiques aux spécialistes de demain afin qu’ils puissent relever les défis pressants qui se posent en matière d’environnement, de santé et d’économie. 

La bourse de recherche John Atta Mills du CRDI, nommée en l’honneur du défunt président du Ghana de 2009 à 2012, a aussi permis de resserrer les liens entre les deux pays. Accueilli par l’Université de la Colombie-Britannique, M. Atta-Mills a alors sillonné le Canada pour faire connaître les défis auxquels faisait face le continent africain.

La réduction des inégalités en santé

Nous avons subventionné des travaux de recherche menés par le Ghana Health Service pour améliorer le programme national d’assurance santé. Les réformes majeures ont permis aux personnes âgées, aux pauvres et aux jeunes de moins de 18 ans d’avoir accès aux services de santé. Depuis lors, un partenariat de recherche régional a pris part à la mise sur pied d’un réseau qui s’emploie à produire de solides données probantes sur les questions ayant trait à l’équité en santé et au financement de celle-ci dans les pays en développement. 

Une organisation non gouvernementale, BasicNeeds, s’est quant à elle penchée sur les obstacles qui empêchaient les Ghanéens d’avoir accès à des services de santé mentale. Elle a communiqué les résultats de ses travaux aux responsables des politiques et aux spécialistes de la santé mentale et a lancé une campagne nationale de sensibilisation auprès de la population, ce qui a mené à la création de groupes d’entraide regroupant des personnes atteintes de maladie mentale.

Des travaux appuyés par le CRDI ont aidé à populariser le recours aux moustiquaires imprégnées d’insecticide pour prévenir le paludisme. Des travaux de recherche ont démontré que leur utilisation pouvait réduire considérablement la mortalité infantile. Des chercheurs ont également suggéré aux gouvernements différents moyens pour inciter les gens à acheter ces moustiquaires et à les utiliser correctement.

Technologie de l’information et démocratie

Des chercheurs du Ghana ont trouvé des façons novatrices de faire appel aux technologies de l’information pour favoriser la démocratie. Ils ont établi un lien de communication virtuelle entre une région pauvre du nord du pays et le Parlement du Ghana et ont démontré que ces technologies peuvent favoriser énormément les échanges entre des citoyens auparavant exclus et les dirigeants du pays.

Total IDRC Support

Depuis 1973, le CRDI a financé 216 activités d’une valeur de 61,6 millions $ CA

Des femmes ghanéennes apprennent à tisser.
UN / E.Debebe

Grâce à l’appui du CRDI :

  • la gouvernance est améliorée grâce à un meilleur accès à l’information;
  • les capacités de recherche sur les politiques dans les think tanks du Ghana sont renforcées;
  • le jaunissement mortel du cocotier, qui menace les cultures de noix de coco des agriculteurs, est contré;
  • des solutions aux répercussions des changements climatiques sur l’eau et la santé, touchant surtout les pauvres, sont proposées;
  • la qualité de la science sur les changements climatiques à l’Université du Ghana est améliorée.

Country Profile

Le Nigeria a formé certains des meilleurs chercheurs d’Afrique et s’est ainsi taillé une excellente réputation — et ce, en dépit du fait que des régimes militaires répressifs ont été au pouvoir à plusieurs reprises. Depuis le retour à la démocratie, en 1998, le CRDI soutient des travaux qui visent à améliorer le système de santé et à éclairer l’élaboration de politiques économiques et environnementales nationales judicieuses.

Programmes de soins de santé et de lutte contre la pauvreté

Notre soutien a permis aux chercheurs et aux professionnels de nombreux pays africains, notamment le Nigéria, d’accéder à des renseignements médiaux essentiels. Un réseau d’information en ligne, HealthNet, fournit de précieux renseignements médicaux par satellite aux zones les plus éloignées. Ce service permet aux professionnels d’offrir un niveau de service amélioré à leurs patients. 

Nous finançons également des recherches économiques efficaces et influentes au Nigéria. Par exemple, le Nigerian Institute of Social and Economic Research (NISER), financé par le CRDI, fournit aux décideurs des données probantes sur les répercussions des politiques sur les ménages et les petits entrepreneurs. Les programmes d’éradication de la pauvreté se fondent sur les résultats de ces recherches.

De meilleures récoltes

Le soutien que nous apportons aux chercheurs a permis des avancées dans le domaine de l’agriculture. Par exemple, les chercheurs ont encouragé l’utilisation généralisée du soya, un légume sain. Le Nigéria est désormais l’un des principaux producteurs de soya en Afrique.

Les recherches menées sur l’agroforesterie dans le sud-ouest du Nigéria ont permis aux agriculteurs d’associer plantations d’arbres et cultures vivrières. Cette stratégie atténue les effets du déboisement, augmente la fertilité du sol et procure des revenus supplémentaires aux collectivités rurales pauvres.

Total IDRC Support

Depuis 1972, le CRDI a financé 219 activités d’une valeur de 82,2 millions $ CA

Une femme souriante dans un marché au Nigeria.
DFID / A.Smith

Grâce à l’appui du CRDI :

  • les lois et politiques de lutte contre le tabagisme sont promues;
  • la sécurité alimentaire et l’autonomisation économique des agricultrices pauvres en milieu rural sont accrues;
  • le système de santé est dynamisé afin d’assurer des soins de santé primaires efficaces, efficients et équitables dans deux États;
  • les capacités des think tanks nigériens à effectuer des recherches et à influer sur les politiques sont améliorées.

Country Profile

Nous soutenons depuis longtemps la recherche au Sénégal, une des démocraties les plus stables d’Afrique de l’Ouest. En 2011, nous avons par exemple soutenu l’ouverture de l’Institut africain des sciences mathématiques à Mbour. Faisant partie d’un nouveau réseau de centres, l’Institut offre une formation poussée en sciences mathématiques aux plus brillants diplômés d’Afrique afin d’accroître les compétences scientifiques et techniques du continent.

Les activités de recherche que nous avons financées ont contribué à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration de l’agriculture urbaine et de l’éducation. À titre d’exemple, un système de suivi de la pauvreté a aidé les autorités locales à faire en sorte que les programmes pour les démunis soient mieux ciblés et plus efficaces. Dans le district de Tivaouane, un nouveau programme de nutrition destiné aux enfants et aux femmes enceintes donne suite aux besoins ainsi cernés.

Agriculture urbaine

De nombreuses études menées à Dakar, la capitale du Sénégal, ont démontré le rôle essentiel de l’agriculture urbaine, ce qui est particulièrement important pour les autorités locales. Non seulement ce type d’agriculture permet aux Dakarois de se nourrir, mais elle crée également des emplois et permet à la ville de mieux gérer les déchets et les eaux usées. 

Par ailleurs, l’un des titulaires d’une subvention de recherche a formé les habitants de la ville au traitement des eaux usées par le recours à une plante aquatique. L’eau ainsi traitée peut ensuite être utilisée sans danger pour arroser les potagers. Le Programme des Nations Unies pour les établissements urbains, ONU-HABITAT, a ajouté cette innovation à sa liste de « meilleures pratiques «, et la Banque mondiale l’a intégrée à ses programmes.

Les technologies de l’information au service d’un meilleur apprentissage

Les recherches soutenues par des experts canadiens étaient axées sur un projet sur l’utilisation des technologies dans une école pilote de Dakar. Le projet a eu pour effet d’améliorer les capacités de lecture et d’écriture des élèves tout comme les rapports maîtres-élèves. L’expérience a démontré que l’utilisation des technologies de l’information dans les salles de classe favorise l’autonomie des élèves et entraîne de meilleurs résultats scolaires.

La réussite du projet a amené le ministère de l’Éducation nationale à faire de l’utilisation des technologies numériques sa principale stratégie pour améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage dans l’ensemble du pays.

Total IDRC Support

Depuis 1972, le CRDI a financé 450 activités d’une valeur de 79,2 millions $ CA

Mère sénégalaise touchant son enfant.
Hewlett Foundation / J.Torgovnik

Grâce à l’appui du CRDI :

  • la qualité de la recherche au Sénégal et les liens avec les résultats de politique sont améliorés
  • les répercussions de la migration des jeunes sur le marché du travail en milieu rural sont mieux comprises
  • des stratégies de traitement de tonnes de déchets électroniques et informatiques donnés par d’autres pays sont mises au point
  • les lois, les stratégies et les systèmes visant à protéger les femmes de la violence sont étudiés afin de déterminer pourquoi elles ne fonctionnent pas et de formuler des recommandations
  • des solutions aux inondations liées aux changements climatiques dans l’expansion urbaine hors de contrôle de Dakar sont étudiées
  • les campagnes de lutte au tabagisme au moyen des taxes plus élevées et des mesures dissuasives sont appuyées

Dakar, Sénégal

Immeuble 2K Plaza, route des Almadies,
BP 25121, CP 10700 Dakar Fann, Sénégal

Nous joindre | X | Facebook

sabonner

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières mises à jour du bureau de l’Afrique centrale et de l’Ouest.

Veuillez consulter notre énoncé de confidentialité