Aller au contenu principal

L’intelligence artificielle pour lutter contre le cancer du sein au Brésil

 
La recherche financée par le CRDI qui vise à rendre plus équitable l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les soins de santé, comme dans le dépistage précoce du cancer du sein, a remporté le prix du meilleur projet en cours au CONIC-SEMESP, le plus grand congrès d’initiation scientifique au Brésil.
Un groupe de personnes reçoit le prix du meilleur projet en cours dans le domaine des sciences exactes et de la Terre au CONIC-SEMESP, la plus grande conférence d’initiation scientifique au Brésil, en novembre 2023.
Rosemeiry Prado, Robson Bonidia, Wagner Cardozo et Donizeti Mello (directeur de la Faculdade de Tecnologia de Ourinhos, où le projet ÁGUEDA est exploité) reçoivent le prix du meilleur projet en cours au CONIC-SEMESP du Brésil.

Le cancer du sein est la principale cause de décès chez les femmes au Brésil, et le dépistage précoce est essentiel pour le guérir. Bien que l’intelligence artificielle (IA) soit actuellement appliquée à ce problème, elle n’est toujours pas accessible à la majorité de la population.

Le projet primé, sélectionné parmi 1 200 projets dans le domaine des sciences exactes et de la Terre, fait partie de l’initiative AutoAI-Pandemics, sous la direction du professeur André de Carvalho de l’Université de São Paulo. Celle-ci sert de plaque tournante au Global South AI for Pandemic Preparedness and Response Network (AI4PEP) au Brésil. Il vise à fournir un accès plus large à l’IA pour l’analyse, l’étude et le contrôle des épidémies et des pandémies, permettant aux profanes, comme les biologistes, les médecins et les épidémiologistes, d’utiliser ces outils efficacement.

Le projet, appelé ÁGUEDA, est une collaboration entre l’étudiant Wagner Cardozo, Rosemeiry Prado, Ph. D et Robson Bonidia, Ph. D., superviseur de projet. Wagner Cardozo est un étudiant d’une initiative éducative appelée InteliGente, qui, sous l’égide d’AutoAI-Pandemics, vise à encourager les étudiantes et étudiants à travailler sur des solutions d’IA qui peuvent avoir un impact positif sur la société.

ÁGUEDA vise à améliorer la précision et la rapidité de la détection précoce du cancer du sein grâce à l’analyse d’une vaste collection d’images de mammographie afin de discerner des schémas évocateurs d’un cancer. La stratégie est conçue pour réduire les inexactitudes diagnostiques, faciliter un traitement plus efficace et augmenter les chances de guérison des patients.

Les technologies d’IA sont souvent limitées aux pays les plus riches du monde. ÁGUEDA, en apportant une technologie de haut niveau dans les pays du Sud, a le potentiel de changer la vie des gens. Le projet a été couvert par plus de 40 journalistes.

« L’intelligence artificielle, ou l’IA, peut sauver des vies », a déclaré le sénateur brésilien Marcos Pontes, qui est également un ancien ministre de la Science, de la Technologie et de l’Innovation. « Cette application de l’IA dans les soins de santé est-elle une bonne raison d’accélérer la réglementation? Je suis sûr que c’est le cas. »

La reconnaissance des autorités clés et des médias souligne davantage l’urgence et l’importance d’intégrer l’IA dans les systèmes de santé des pays du Sud.