Aller au contenu principal

L'indice mondial sur l'IA responsable souligne la nécessité d'une meilleure protection des droits de la personne

 
L’indice mondial de l’IA responsable, la plus grande collecte de données en son genre, a confirmé que le développement de systèmes d’intelligence artificielle (IA) de plus en plus puissants dépasse de loin les efforts visant à protéger les droits de la personne en général, en particulier ceux des plus vulnérables.
 Image showing computer graphics
iStock

L’indice mondial de l’IA responsable est la plus grande collecte de données mondiales sur l’IA responsable à ce jour et la plus importante à être dirigée par les pays du Sud. Les principales équipes de recherche en Afrique du Sud ont travaillé avec des spécialistes en gouvernance et en éthique de l’IA de 15 organisations et 160 chercheuses et chercheurs du monde entier pour découvrir des données contextuelles essentielles dans 138 pays sur le développement de l’IA.

L’indice mondial de l’IA responsable est unique en ce qu’il met l’accent sur les droits de l’homme. Il s’agit du premier outil permettant d’établir et d’évaluer un ensemble complet et fondé sur les droits de la personne incluant des repères mesurables et pertinents à l’échelle mondiale pour une IA responsable, c’est-à-dire la conception, le développement, le déploiement et la gouvernance d’une IA qui respecte et protège tous les droits de la personne.

Il a été financé par le CRDI, Affaires mondiales Canada et l’Agence américaine pour le développement international, avec le soutien de la France, dans le cadre du Forum de Paris sur la paix.

Le rapport préliminaire, y compris les classements des pays, peut être consulté ici.

« L’une des principales conclusions de l’indice mondial sur l’IA responsable est que la coopération internationale est essentielle à la promotion de l’IA responsable à l’échelle mondiale », a déclaré Naser Faruqui, directeur du programme Éducation et science du CRDI. « Au CRDI, nous travaillons avec des subventionnaires internationaux pour le développement et des partenaires du Sud afin de veiller à ce que tous les éléments de l’écosystème de l’IA – politiques, innovation et capacité – progressent ensemble. Cette approche permet de garantir que les pays en développement peuvent tirer parti des avantages d’une IA sûre, fondée sur les droits, inclusive et durable tout en atténuant ses risques. »

Le CRDI est fier de soutenir activement la collaboration internationale par l’intermédiaire de la coalition des subventionnaires de l’IA au service du développement et de renforcer le pouvoir des universités et de la société civile grâce à son initiative phare Intelligence artificielle pour le développement. Cette initiative investit dans la recherche, l’innovation et la mise à l’échelle responsables des politiques d’IA, ainsi que dans le renforcement des capacités au moyen de laboratoires multidisciplinaires dans les universités publiques.

Dans tous ses programmes, le CRDI appuie les données probantes en faveur d’une IA responsable afin de maximiser les avantages et de minimiser les risques de cette puissante technologie.