Aller au contenu principal

Le CRDI appuie la recherche sur la protection des activistes du climat et de l’environnement

 
Le CRDI investit dans la recherche afin de promouvoir une gouvernance inclusive, participative et responsable face aux changements climatiques. L’investissement de 6,8 millions de dollars canadiens soutient huit projets de recherche axés sur les expériences des activistes qui défendent des droits de la personne en matière de climat et d’environnement dans les pays du Sud.
Une femme parle dans un microphone tandis que deux hommes en arrière-plan soutiennent une bannière qui dit en anglais “Libérons-nous des combustibles fossiles.”
Aileen Dimatatac
En 2016, des groupes sociaux et environnementaux ont manifesté à Calaca, Batangas, aux Philippines contre l’expansion proposée d’une centrale à charbon.

Les changements climatiques constituent une grave menace pour la vie, les moyens de subsistance et les droits de la personne des populations marginalisées et exclues des pays du Sud.

Cette menace ne provient pas seulement des effets du réchauffement et des changements climatiques, mais aussi de l’action climatique elle-même. La transformation sociétale nécessaire pour faire face à la crise climatique aura un impact sur presque tous les niveaux de gouvernance et de développement. Il est donc crucial que les politiques climatiques soient élaborées de manière inclusive, participative et respectueuse des droits.

Le déclin de la démocratie et la réduction des espaces civiques dans le monde entier limitent la capacité des personnes à revendiquer leurs droits et à participer aux processus décisionnels qui les concernent. Dans le même temps, les activistes qui œuvrent pour la défense de l’environnement sont aux prises avec des niveaux de violence, de harcèlement et de menaces de plus en plus élevés.

Global Witness a signalé le meurtre de 1 910 activistes qui défendent l’environnement au cours de la dernière décennie. Pour chaque personne tuée, de nombreuses autres ont signalé des actes de harcèlement, des détentions ou des arrestations illégales, des poursuites en diffamation, des mesures de surveillance et d’autres actions qui réduisent leur voix au silence et sapent leur activisme.

La recherche financée par le CRDI permettra de mieux comprendre la nature et les facteurs des menaces auxquelles font face les activistes du climat et de l’environnement en mettant l’accent sur leur expérience vécue et en cernant des stratégies d’intervention efficaces. La recherche devrait également générer des leçons plus larges sur les moyens efficaces de contrer la fermeture des espaces civiques.

À l’aide d’un processus concurrentiel, le CRDI a cerné les projets de recherche suivants pour faire face à l’urgence climatique et à la fermeture de l’espace civique.

Amérique latine

Promotion et protection de l’espace civique en tant que stratégie de résilience et de justice climatique en Amérique centrale

La Red de Desarrollo Sostenible de Honduras travaille avec les communautés autochtones et afrodescendantes de la région pour comprendre leur plaidoyer, leur contexte, leur agence, leurs stratégies et leurs capacités, tout en renforçant la participation des femmes et leur influence sur des politiques climatiques justes et équitables. Les connaissances qui en découlent sur la façon de soutenir un espace civique inclusif, dynamique et sûr afin de faire progresser la justice climatique dans la région renforceront le travail de défense et de justice environnementales et soutiendront des politiques de participation du public inclusives et équitables pour répondre à la crise climatique.

En savoir plus

Asie du Sud-Est

Protection sous pression : Les activistes autochtones de l’environnement de l’Asie du Sud-Est et les espaces civiques

PT Dala Riset Global étudie les expériences vécues par les activistes autochtones de l’environnement, leurs revendications territoriales et leurs réactions aux politiques d’action climatique qui ont une incidence sur leur utilisation des terres et leurs droits. Les études de cas se concentrent sur des groupes impliqués dans l’exploitation minière, les biocarburants, la séquestration du carbone, l’hydroélectricité et le contrôle de la brume atmosphérique en Indonésie, aux Philippines et en Thaïlande. Conjugués aux recommandations relatives aux mécanismes institutionnels existants qui protègent les activistes, les résultats permettront de soutenir les efforts de plaidoyer et de renforcer l’espace civique dans la région.

En savoir plus

Permettre l’action climatique : Analyse et recommandations des activistes du climat et de l’environnement des Philippines, d’Indonésie et du Cambodge

Le Center for Environmental Concerns étudie les liens entre le climat et la défense de l’environnement et la diminution des espaces civiques à l’échelle nationale et transfrontalière en Asie du Sud-Est. À l’aide de méthodes participatives et d’études de cas, la recherche vise à élaborer des stratégies de protection des activistes du climat dans différents contextes. Les études de cas se concentrent sur la création d’alliances et les mesures d’atténuation des risques – y compris des mesures pour les femmes qui défendent l’environnement – afin de renforcer la responsabilité des parties prenantes étatiques et non étatiques et d’améliorer la protection des activistes du climat.

En savoir plus

Moyen-Orient et Afrique du Nord

Changements climatiques, droits fonciers et lutte pour la justice sociale et environnementale dans la région arabe

Policy Initiative se concentre sur les expériences vécues par ceux qui luttent contre l’accaparement des terres – la dépossession par le biais d’acquisitions importantes de terres – en particulier au Liban, en Tunisie, en Jordanie et en Égypte. Son évaluation porte sur les stratégies de résistance, les processus juridiques et institutionnels qui facilitent ou bloquent l’accaparement des terres et le rôle joué par les parties prenantes étatiques et non étatiques, y compris les communautés concernées, dans ce processus. Le projet aidera à former un réseau multidisciplinaire durable d’universitaires, de spécialistes, d’activistes et de décisionnaires qui travaillent sur les questions de transition juste et de gouvernance foncière responsable.

En savoir plus

Un printemps vert? L’activisme environnemental comme catalyseur du changement social dans la région MOAN

L’Arab Reform Initiative et l’Institut marocain d’analyse des politiques étudient les différentes formes, stratégies et tactiques de l’activisme environnemental dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MOAN) , en mettant l’accent sur le Maroc, la Tunisie, le Liban et l’Irak. En cartographiant et en analysant les mouvements dans la région, l’équipe de recherche fournira des renseignements pratiques sur l’activisme environnemental, les réglementations gouvernementales affectant cette mobilisation et les questions plus larges de justice sociale. Il identifiera également des mesures visant à renforcer les alliances et les réseaux régionaux en faveur d’une transition environnementale juste.

En savoir plus

Afrique de l'Est

Recherche sur l’activisme vert : Comment mieux protéger les communautés minoritaires et autochtones, les organisations de la société civile, les réseaux et les activistes des changements climatiques 

Les activistes du climat et de l’environnement des communautés minoritaires et autochtones de l’Afrique de l’Est font face à la violence, au harcèlement et aux menaces, ce qui les empêche de participer efficacement à l’élaboration des politiques climatiques. Le groupe des droits des minorités vise à comprendre les facteurs qui se recoupent à l’origine de ces menaces, notamment en quoi les expériences diffèrent selon le genre et si les personnes font partie de groupes autochtones et minoritaires, afin de concevoir des stratégies d’intervention efficaces et des espaces de défense des droits plus sûrs pour les activistes du climat. Des recherches menées au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda aideront à établir des liens entre les activistes et les décisionnaires politiques afin de faciliter des processus d’action climatique plus inclusifs et participatifs. 

En savoir plus

Mondial/Interrégional

Résistance et résilience : Réponses collaboratives aux attaques en ligne contre les activistes de l’environnement

L’Association for Progressive Communications mène des recherches sur la portée et les impacts de la désinformation en ligne et des attaques contre les activistes de l’environnement, avec des études de cas au Brésil, au Mexique et aux Philippines. Les équipes de recherche consignent les attaques contre les individus et les communautés, cernent les tendances communes dans les études de cas et proposent des stratégies efficaces pour contrer les attaques en ligne, la désinformation et la fermeture de l’espace civique en ligne. Leurs recherches généreront des recommandations politiques destinées aux gouvernements nationaux et aux entreprises technologiques, et permettront de créer des alliances et de créer un élan pour un programme politique mondial sur cette question.

Cette recherche est menée en collaboration avec Indigenous Peoples Rights International, le Centre KLIMA de l’Observatoire de Manille et Intervozes.

En savoir plus

Une communauté de pratique pour la recherche et l’impact parmi les activistes de l’environnement

Asuntos del Sur appuie la collaboration, l’échange de connaissances et l’élaboration d’une stratégie conjointe d’influence sur les politiques dans le cadre de ces projets de recherche financés par le CRDI portant sur l’urgence climatique et la fermeture de l’espace civique. Grâce à des ateliers, des échanges de recherche, des synthèses et des notes d’impact, des stratégies d’influence sur les politiques et la production médiatique, la communauté de pratique devrait renforcer et amplifier les voix des activistes et des équipes de recherche sur le climat et l’environnement dans les pays du Sud dans l’élaboration des politiques environnementales et climatiques.

En savoir plus