Aller au contenu principal

Des solutions de soins axées sur la technologie pour transformer les soins aux personnes âgées

 
La Banque interaméricaine de développement (BID), le laboratoire d’innovation de la BID et le CRDI ont lancé un partenariat en vue de générer des connaissances portant sur les solutions de soins axés sur la technologie, également connues sous le nom de technologies pour les soins, afin d’aider à transformer l’économie des soins en Amérique latine et dans les Caraïbes.
Une femme âgée assise sur un lit et portant un masque de protection tient une tablette numérique tandis qu’elle reçoit un cordon de recharge d’une femme portant également un masque.
Daniel Balakov

Le partenariat entend soutenir le développement de solutions de qualité et abordables en matière de soins technologiques pour former le personnel soignant et offrir des soins aux personnes âgées et des services visant à prévenir la dépendance aux soins des personnes âgées dans la région. L’objectif est de renforcer la mise à l’échelle et les répercussions de ces solutions ainsi que de promouvoir des emplois décents pour le personnel soignant.

Le travail de soins est le moteur caché de nos économies. Pourtant, il reste sous-évalué et méconnu. Les tâches comme le travail domestique, les soins et les responsabilités ménagères sont principalement assumés par les femmes, qui consacrent trois fois plus d’heures à ces activités non rémunérées que les hommes. En outre, environ 90 % du personnel de la santé rémunéré est constitué de femmes, et le secteur se caractérise par des conditions de travail extrêmement précaires, souvent dans le secteur informel, sans contrat ni sécurité sociale.

Ce partenariat donnera la priorité aux technologies pour les soins pour les personnes âgées. L’Organisation internationale du travail (OIT) estime que les tendances au vieillissement en Amérique latine et dans les Caraïbes créeront 2,4 millions de nouveaux emplois au cours de la prochaine décennie pour répondre à la demande accrue de soins aux personnes âgées. Comme les dépenses publiques limitées dans les services de soins créent des inégalités, il est nécessaire que les secteurs public et privé agissent afin de répondre aux demandes d’une manière équitable et inclusive.

La Fundación Arturo y Enrica Sesana et le Grupo de Análisis para el Desarrollo réaliseront le projet. Ensemble, ils organiseront des concours afin de déterminer les solutions les plus innovantes dans le domaine des technologies pour les soins, proposées par des entreprises en phase de démarrage ainsi que par d’autres organisations. Leur soutien à ces solutions visera à renforcer leurs répercussions sociales, grâce à la création d’emplois décents et à l’amélioration des services de soins, ainsi qu’à consolider leurs modèles d’affaires en vue d’une expansion.

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de cette collaboration qui permettra de relever d’importants défis dans le domaine de l’économie des soins et qui offrira également d’immenses possibilités », a indiqué César Buenadicha, directeur de la recherche laboratoire de la BID. « Les contributions financières et techniques du CRDI ne manqueront pas de renforcer les efforts conjoints visant à soutenir les jeunes entreprises innovantes ainsi que d’autres parties prenantes dans la région. »

La recherche permettra d’étudier les répercussions sociales de ces solutions, le secteur économique répondant aux besoins des personnes âgées – connu sous le nom d’« économie argentée » – et les cadres réglementaires et politiques régissant les technologies pour les soins destinés aux personnes âgées.

« Nous devons veiller à ce que la demande croissante de soins aux personnes âgées dans la région soit satisfaite en reconnaissant le travail de soins non rémunéré effectué par les femmes et en créant des possibilités d’emplois décents pour elles. Ce partenariat avec la BID et le laboratoire de la BID réunit les programmes de l’économie des soins et de l’économie argentée, afin de s’assurer que cette économie argentée florissante puisse également constituer une occasion pour l’égalité des genres », a indiqué Erin Tansey, directrice de la Division économies durables et inclusives au CRDI.

En savoir plus sur les investissements du CRDI dans l’économie des soins